Ayez une tête d’ail. Fendez en quatre sa queue. Dans une petite casserole, posez-la, surmontée d’une noix de beurre frais. Mouillez d’une ou deux cuillers d’eau. Couvrez.
Faites cuire à feu doux,  (P.1) en ayant soins de temps à autre d’arroser l’ail du jus qui s’en exsude, que vous compléterez si besoin d’un peu d’eau pour compenser l’évaporation. Vous vous assurerez du degré de cuisson par le moyen d’une pique en bois (réalisée dans une brochette ou un éclat quelconque) qui devra pénétrer l’ail sans éprouver de résistance.
L’ail en chemise se déguste à la cuiller, après avoir du couteau ouvert les gousses qui seraient restées closes.
Il accompagne viandes blanches, volailles, et se marie volontiers au cochon.